Archive for juillet, 2007

Faut-il vraiment maximaliser la biodiversité ? J-P Ledant ouvre le débat…

mardi, juillet 31st, 2007

L’idée qu’il faudrait systématiquement maximaliser la biodiversité est répandue mais elle est discutable. Aussi déplorable que soit chaque extinction d’espèce, il n’y a pas exactement lieu de vouloir maintenir aussi élevé que possible le nombre d’espèces existantes. Ceci est vrai l’échelle globale car les diverses espèces ne sont pas équivalentes. C’est a fortiori vrai l’échelle locale car certaines espèces peuvent s’y avérer indésirables pour qui les côtoie comme pour la conservation globale. Un raisonnement analogue peut être tenu pour les autres grandeurs associées l’idée de biodiversité. Inversement si l’on cherche identifier ce qui importe dans l’environnement biologique, les variables quantifiables associées l’idée de biodiversité n’y ont qu’un poids très relatif. C’est seulement si l’on se réfère une définition large de la biodiversité, en tant que globalité du vivant, qu’on peut affirmer qu’elle est capitale mais elle n’est alors pas quantifiable et la maximaliser n’a donc pas de sens. Par conséquent le concept de biodiversité indique bien peu de choses sur la façon dont nous devons gérer les écosystèmes. A défaut de maximaliser la biodiversité elle-même, ce sont les « services écosystémiques », y compris la contribution la conservation des espèces menacées d’extinction, qu’il convient de maximaliser.
Lire le texte